Sélectionner une page

16 janv. 2015

Pour me réhabituer à la foule dans un endroit fermé, j’ai fait l effort d’aller a une foire d’exposition à l automne pendant les horaires creuses avec mon ami qui était à mes côtes .
Des mon entrée à l intérieur lorsque j ai voulu regarder le plan des exposants je ne savait plus dans quel sens je devais prendre le document pour déchiffrer le plan .
Déplus , après avoir déambuler dans plusieurs allées la fatigue se faisait ressentir.
J’étais obligé de tenir le bras de mon ami pour marcher.
Voulant faire une halte on s est installé à une table pour se reposer.

Les discussions des clients qui s’entremêlaient avec les nôtres me parasitaient et le va et vient de la foule qui déambulait ne faisait qu’augmenter mes maux de tête et mes vertiges.

Cette sortie fut une nouvelle expérience dans un lieu public fermé avec différents stands différents exposants et des éventuels clients qui flânaient dans les allées à différentes allures avec un timbre de voix différents .